Des morceaux dérobés de l'histoire des Abénakis d'Odanak

Rick Obomsawin Odanak 2014Le chef du Conseil de bande, Rick O'Bomsawin, devant l'un des monuments commémoratifs que des cambrioleurs ont dépouillé de ses plaques de bronze.

PAR FRANÇOIS BEAUDREAU  —  Les Abénakis d'Odanak se retrouvent dépouillés d'une partie de la mémoire collective de la communauté, après que des cambrioleurs eurent arraché sept plaques de bronze sur plusieurs monuments.

Les plaques volées constituaient des éléments de patrimoine et relataient des moments charnières pour la culture de la communauté.

Par exemple, l'une d'elles rappelait le raid mené par le major Rogers en 1759, une autre évoquait les légendes entourant l'arrivée des Abénakis, une autre encore soulignait l'implication des vétérans, dans différentes guerres et conflits, explique le directeur général du gouvernement des Abénakis d'Odanak, Daniel G. Nolett.

Les plaques avaient été aménagées à différents endroits, dont les espaces publics situés à l'avant du Musée des Abénakis et sur la façade de l'église anglicane.

« C'est d'autant plus fâchant que ces vols ont été commis quelques temps avant les commémorations entourant le Jour du Souvenir », relate le chef du Conseil de bande, Rick O'Bomsawin.

« Ces vols sont ressentis comme une blessure par plusieurs membres de la communauté », précise-t-il.

Le chef demande aux cambrioleurs de bien réfléchir avant de briser ces plaques pour les envoyer chez un ferrailleur, en échange de quelques dollars.

« Si les personnes qui ont fait ça voulaient nous ramener les pièces volées, je serais disposé à leur donner une chance », plaide-t-il.

« Comme plusieurs personnes dans la communauté, nous croyons que ça ne porte pas chance, de toucher à quelque chose comme ça. Il y a de notre histoire là-dessus, il y tellement de souvenirs reliés aux ancêtres de nos familles, sur ces plaques. »

M. O'Bomsawin espère qu'il sera possible de récupérer les textes qui étaient inscrits sur ces monuments, à partir des photographies ou des documents que les membres de la communauté conservent.

« Si les plaques n'étaient jamais retrouvées, j'espère que nous pourrons reconstituer et conserver les écrits qu'elles contenaient », souligne le chef.

Une enquête policière est en cours.

» TOUTES LES NOUVELLES
LA TRIBUNE LIBRE

Une décision inacceptable !

– Lionel Fréchette

La CRÉ est un lieu d'importance et de mobilisation pour les élus, les maires, les préfets, les membres de la société civile et les partenaires.

Le président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec, M. Lionel Fréchette, trouve inacceptable que le gouvernement, par son projet de Pacte fiscal transitoire, abolisse les Conférence régionales des élus.

La CRÉ du Centre-du-Québec joue un rôle essentiel et unique dans le développement de la région. Sans la CRÉ, les forces de la région ne peuvent être regroupées, coordonnées et arrimées pour faire une meilleure cohésion et susciter la collaboration et le partenariat au Centre-du-Québec. La CRÉ est un lieu d'importance et de mobilisation pour les élus, les maires, les préfets, les membres de la société civile et les partenaires. Le président de la CRÉ du Centre-du-Québec comprend mal pourquoi le gouvernement, qui a créé les CRÉ en 2004, les abolies : « C'est comme si on mettait un bébé au monde et, rendu à l'adolescence, on décide qu'on n'en a plus besoin. » Il ajoute : « Avec la disparition de la CRÉ, les impacts sur les projets régionaux, qu'ils soient économiques, sociaux, environnemental, et j'en passe, sont compromis.

Les conséquences seront graves aussi sur les organismes et les personnes qui bénéficient des projets centricois. »

M. Fréchette affirme aussi que le gouvernement a agit avec mépris envers les CRÉ : « Nous avons appris la nouvelle dans les journaux. C'est un manque de respect envers les élus de la région, les partenaires de la CRÉ et les membres de son personnel. Jamais on ne nous a informés du projet de Pacte fiscal transitoire. C'est une grande déception pour l'avenir du Centre-du-Québec, alors que tout récemment plusieurs initiatives relevant du Plan quinquennal de développement (PQD) de la région Centre-du-Québec avaient été présentées au ministre responsable de la région Centre-du-Québec, M. Laurent Lessard. »

Rappelons que c'est une vingtaine d'employés qui font partie de la CRÉ du Centre-du-Québec, incluant les responsables des ententes spécifiques.

Source : Joëlle Jutras, conseillère en communication, CRÉ du Centre-du-Québec

» TOUS LES TEXTES D'OPINION
SANTÉ

VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA

Un petit geste pour soi, un grand geste pour la collectivité

Le Centre de santé et de services sociaux de Bécancour–Nicolet-Yamaska (CSSSBNY) désire informer la population que la campagne de vaccination contre l'influenza se poursuit jusqu'au samedi 6 décembre sur le territoire des MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska.

Il encourage du même coup toute personne n'ayant pas pu se prémunir du vaccin à ce jour, à le faire pour leur propre protection, mais également pour la protection des membres de leur entourage.

Depuis le début de la campagne de vaccination, le 3 novembre dernier, plus de 3 000 personnes se sont présentées pour recevoir le vaccin contre la grippe saisonnière, ce qui constitue une augmentation de 5 % comparativement à l'année dernière.

Rappelons que la vaccination contre l'influenza est offerte gratuitement aux personnes à risque de complications, leur entourage immédiat et les proches des bébés de moins de 6 mois. Pour les autres personnes, le vaccin est disponible au coût de 20 $.

Les personnes à risque incluent : les enfants de 6 à 23 mois, les femmes enceintes en bonne santé au 2e ou 3e trimestre de leur grossesse, les personnes de 60 ans et plus, les personnes atteintes d'une maladie chronique et les travailleuses et travailleurs de la santé.

Voici les endroits et dates des prochaines séances :

Centre communautaire de Baie-du-Febvre (288, rue Principale), le mardi 25 novembre, de 9 h à 12 h

Salle de l'Âge d'Or de Manseau (sous-sol de l'église), le jeudi 27 novembre, de 9 h à 12 h

Centre communautaire de Fortierville (198, rue de la Fabrique), le mardi 2 décembre, de 9 h à 12 h

Centre communautaire de Sainte-Eulalie (739, rue des Bouleaux), le mardi 2 décembre, de 9 h à 12 h

Salle communautaire de Saint-Zéphirin (950, rue des Loisirs), le jeudi 4 décembre, de 9  h à 12 h

Centre communautaire de Pierreville (44, rue Maurault), le vendredi 5 décembre, de 9 h à 12 h

Centre des Arts populaires de Nicolet (725, boul. Louis-Fréchette), le samedi 6 décembre, de 9 h à 16 h

Il est aussi possible, pour la clientèle admissible, de se faire vacciner gratuitement contre le pneumocoque lors des séances de vaccination.

En terminant, nous vous invitons à consulter le site Internet de l'établissement pour plus d'information sur la vaccination contre l'influenza : www.csssbny.qc.ca.

Source : CSSS de Bécancour–Nicolet-Yamaska

SPORTS

BALLON SUR GLACE

Des athlètes de la région s'illustrent au Japon

Trois joueurs de l'équipe Broom-Shak Bécancour, Félix Guévin, Simon Dufresne et Alex B. Perreault, défendaient leur titre mondial conquis en 2012 à Ottawa. [PHOTO GRACIEUSETÉ]

PAR FRANÇOIS BEAUDREAU  —  La saison de ballon sur glace est lancée. Après un tournoi à St-Pierre-les-Becquets, la fin de semaine du 18 et 19 octobre dernier, plusieurs joueurs de la région s'envolaient vers le continent asiatique.

En fait, trois équipes du Québec représentaient le Canada lors du dernier Championnat mondial de ballon sur glace, qui a eu lieu à Tomakomaï, au Japon, du 4 au 8 novembre dernier.

L'une des formations, soit le GT Québec, alignait six joueurs de l'équipe Broom-Shak de Bécancour et EntrAmigo du Centre-du-Québec. Il s'agit d'Amélie Marquette et Annabelle Côté des EntrAmigo ainsi qu'Alex B. Perreault, Félix Guévin, Olivier Racine et Simon Dufresne des Broom-Shak. Lors du tournoi, l'équipe GT Québec évoluait dans la catégorie mixte avec cinq autres formations. GT Québec a remporté la médaille d'or avec une fiche cumulative de sept victoires et un match nul, nous a informé Claudette Bergeron, entraîneure de ballon sur glace. Soulignons le travail d'Annabelle Côté qui gardait les buts pour le GT Québec. Tout au long du Championnat, l'équipe n'a accordé que deux buts à l'adversaire.

« Lors de la cérémonie de clôture, Félix Guévin s'est mérité le titre de joueur par excellence du championnat avec 8 points, soit 5 buts et 3 passes », souligne Mme Bergeron.