L'annonceur

POLITIQUE

ÉLECTIONS FÉDÉRALES

Favoriser la lecture en abolissant la TPS

Le Bloc québécois demande l'abolition de la TPS sur les livres, une mesure évaluée à 100 millions de dollars par année, soutient Louis Plamondon.

Par François Beaudreau [22/09/2015]

Pour Louis Plamondon, candidat du Bloc québécois dans Bécancour – Nicolet – Saurel, abolir la TPS sur les livres permettrait de faire 100 millions d'économies pour les lecteurs et les parents.

« Le Québec et toutes les provinces exemptent déjà les livres des taxes de vente. Avec la même exemption au niveau fédéral, on encourage la lecture et on permet aux lecteurs d'économiser 100 millions de dollars par année, dont près de la moitié lors de l'achat de manuels scolaires », explique le candidat du bloquiste.

Louis Plamondon rappelle que dès la mise en vigueur de la TPS en 1990, le milieu culturel, avec les éditeurs en tête, avait dénoncé haut et fort la taxation du livre.

« La mesure qu'on réclame aujourd'hui donnera une bouffée d'oxygène à la chaîne du livre, notamment aux librairies indépendantes, alors que les ventes de livres ont décliné depuis cinq ans », fait remarquer le candidat. Il ajoute que les ventes totales de livres neufs ont reculé de 2,5 % au Québec depuis 2009.

« Tous les parents et les grands-parents, et j'en suis, encouragent leurs enfants et leurs petits-enfants à la lecture, une activité qui les ouvre sur le monde et qui aiguise leur imagination. Le gouvernement fédéral dispose d'un levier économique pour favoriser la lecture en abolissant la TPS. Ottawa doit et peut faire sa part », plaide Louis Plamondon. Cette mesure proposée par son parti est évaluée à 100 millions de dollars par année.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS