L'annonceur

POLITIQUE

SERVICES À DOMICILE

La CAQ dénonce les promesses brisées du gouvernement

Des patients ne reçoivent pas les services à domicile nécessaires.

Communiqué | MIS EN LIGNE LE [17/05/2016]

Au cours d'une conférence de presse conjointe en compagnie de madame Karine Guillemette et de monsieur Steve Leblanc, représentant des regroupements d'organismes de personnes handicapées du Centre-du-Québec et de la Mauricie, Messieurs Donald Martel et François Paradis, respectivement députés de Nicolet-Bécancour et de Lévis pour la CAQ, ont vivement déploré la situation dans laquelle se retrouvent des milliers de Québécois qui ne reçoivent pas les soins à domicile adéquats auxquels ils ont droit.

Donald Martel a rappelé que le Parti libéral s'était engagé en campagne électorale à investir 750 millions $ sur cinq ans dans les soins à domicile, soit 150 millions $ par année. Or, dans le budget déposé ce printemps, le gouvernement a annoncé 60 millions $ de plus seulement dans ce secteur. « C'est carrément une autre promesse électorale qui n'a pas été remplie. Et cela se fait au détriment de personnes qui ont réellement besoin de l'aide de l'État », a indiqué le député Martel. Il a également rappelé le constat de la Protectrice du citoyen qui a relevé, dans un rapport publié en septembre 2015, que des patients ne reçoivent pas les services à domicile nécessaires et que des services avaient été coupés. Plus grave encore, la Protectrice du citoyen a constaté que le gouvernement ne connaissait pas du tout les besoins en cette matière et qu'il n'avait pas la moindre idée du nombre de personnes en attente de services.

Face à ce constat, le député François Paradis a décidé de procéder à une première compilation dans l'histoire du Québec du nombre de personnes en attente de soins à domicile. Il a ainsi été possible de déterminer que plus de 16 500 personnes attendent de recevoir des services à domicile dans l'ensemble du Québec. Pour la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, on dénombre 1485 personnes en attente de recevoir pour la première fois des services à domicile, ce qui situe notre région au bas du classement pour l'ensemble du Québec.

Monsieur Paradis a dénoncé l'inaction du gouvernement et déploré cette situation qu'il qualifie d'inacceptable. Le député de Lévis a rappelé que la CAQ a proposé une solution constructive pour financer davantage de soins à domicile, soit de mettre fin à l'incorporation des médecins, ce qui permettrait aux gouvernements de récupérer au moins 150 millions $ par année.

Source : Germain Drouin

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS