L'annonceur

RÉGIONAL

Un avenir incertain

Le futur de la Coop santé Shooner et Jauvin est menacé.

Par François Beaudreau [06/04/2017]

Plus de 300 personnes ont répondu à l'invitation de la Coop de santé Shooner et Jauvin pour assister à une assemblée publique au sujet de la survie de l'organisme. Le rendez-vous a eu lieu au contre communautaire de Baie-du-Febvre, le 16 mars dernier.

D'entrée de jeu, ses dirigeants ont expliqué la mission de la coopérative. Ils ont souligné que son avenir était menacé, notamment en raison du retrait de l'appui financier de la Municipalité de Pierreville et de la diminution du nombre des contributions provenant des membres.

SITUATION TENDUE

Notons que la situation entre Pierreville et la Coop de santé est particulièrement tendue depuis que cette dernière a procédé à l'étude d'un projet pouvant entraîner le déménagement de ses activités à St-François-du-Lac.

Lors de la soirée, le Dr Karl Shooner a pris la parole pour en appeler à un consensus harmonieux. Compte tenu d'éléments nouveaux dans le dossier, comme un arrêt de travail maladie d'un des médecins pour une période indéterminée, Dr Shooner se dissocie « de toute action ou processus concernant des projets d'agrandissement ou de déménagement ».

Par la suite, pendant la période de questions, le maire de Pierreville, André Descôteaux, a interpellé à plusieurs reprises les dirigeants de la Coop santé, faisant ressortir les tensions entre l'organisme et la Municipalité.

RECHERCHE DE CONSENSUS

Dans les jours qui ont suivi l'assemblée, le maire de Baie-du-Febvre, Claude Lefebvre, a entrepris de mener une consultation auprès de ses confrères des neuf autres municipalités concernées, afin de pour prendre une orientation claire pour assurer la survie de la Coop de santé. « Malheureusement il n'y a rien de bien tangible à annoncer », explique Claude Lefebvre.

Selon nos informations, au moment d'aller sous presse, les élus de la Municipalité de Pierreville devaient rencontrer les membres du conseil d'administration de la Coop de santé.

Rappelons que le conseil municipal de Pierreville avait décidé de ne plus adhérer à la nouvelle entente pour le financement de la Coop santé qui devait entrer en vigueur le 1er janvier 2017. Cependant, la Municipalité a également fait savoir qu'elle était prête à reconsidérer sa position si de nouveaux éléments lui étaient présentés.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS