L'annonceur

RÉGIONAL

Pierreville revient à la charge avec une nouvelle proposition

Les membres de la Coop de santé Shooner et Jauvin endossent la formation d'un comité de soutien.

Par Jocelyne Hamel [18/05/2017]

C'est devant une salle comble que s'est déroulée l'assemblée générale annuelle de la Coopérative de solidarité santé Shooner et Jauvin, le 11 mai dernier.

Plus de 300 personnes sont venues à la rencontre des administrateurs dans l'espoir d'en apprendre davantage sur les perspectives d'avenir de l'organisme.

PROPOSITIONS

Les membres présents ont eu droit non pas à une, mais bien à deux propositions. D'abord le Dr Karl Shooner qui, même s'il était absent de l'assemblée, est tout de même revenu à la charge en faisant parvenir une lettre dans laquelle il réitère quatre recommandations qu'il avait exprimées lors d'une précédente assemblée publique. Le médecin demande la suspension jusqu'en 2019 de toute action concernant un projet de déménagement, de vente ou d'agrandissement de la Coopérative. Il demande ensuite à la Municipalité de Pierreville de réintégrer la Coopérative pour trois années. Dr Shooner invite les membres et les citoyens à supporter sans délai la Coopérative. Il invite enfin les administrateurs, médecins, municipalités et la population à faire le point lors d'assemblées annuelles extraordinaires.

Ensuite, une autre proposition a été débattue lors de l'assemblée, celle-là présentée par Pierre Deschênes, avocat et citoyen de Pierreville. Il propose de former un comité de soutien indépendant regroupant deux utilisateurs, un membre de soutien, deux administrateurs de la Coopérative ainsi que deux juristes.

Ce comité aurait le mandat de présenter une proposition plus élaborée auprès conseil d'administration. En vertu de cette approche, la Municipalité de Pierreville devrait s'acquitter de sa cotisation pour 2017, ainsi que celle de 2018 et 2019 au même taux que les autres Municipalités participantes. Une telle entente, d'une durée de 3 années au lieu de 5 ans, permettrait aux différents intervenants de voir l'évolution du personnel médical d'ici ce temps-là. Pierreville demanderait aussi qu'il ne soit fait aucun changement, rénovation ou déménagement de la Coopérative d'ici les trois prochaines années.

Selon M. Deschênes, cette proposition a l'avantage de mettre fin à un contentieux qui risque présentement de mener l'organisme à sa perte. « Je ne pense pas que la Coopérative puisse se priver de la contribution de plus de 57 000 dollars de la part de la municipalité de Pierreville », assure-t-il. « C'est un manque de communication flagrant qui cause tous les problèmes qu'on a. Il serait temps qu'on tourne la page et qu'on regarde vers le futur. Ce qui est fait est fait. »

TROIS ANNÉES

Prenant la parole à son tour, le maire de Pierreville, André Descôteaux, a déploré le fait que l'avenir de la Coopérative de solidarité santé Shooner et Jauvin ait été ainsi mis en péril. « À l'heure actuelle, c'est quoi la priorité ? C'est d'avoir des effectifs médicaux. Arrêtons de faire peur aux gens inutilement », a-t-il lancé. « On repart à neuf pour faire vivre notre coop et garder les services médicaux chez nous. Essayons de bâtir dans les trois années qui vont suivent. »

Les membres présents à l'assemblée ont été invités à entériner la proposition présentée par M. Deschênes, ce qui fut fait. Le conseil d'administration de la Coopérative aura la responsabilité d'étudier le contenu de la proposition avant de former un comité de soutien.

Par la suite, les responsables de la Coopérative ont traité les autres points figurant à l'ordre du jour de l'assemblée générale, notamment avec la présentation du rapport financier. Ainsi, pour l'exercice terminé le 31 décembre 2016, la Coopérative a un excédent des dépenses sur les revenus de 17 890 $, comparativement à un surplus de 70 364 $ pour l'année précédente.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS