L'annonceur

RÉGIONAL

Une idée qui a germé dans la région en train de gagner tout le Québec

Une gamme de produits pour favoriser l'accès à des produits sains, à meilleur prix en plus de réduire le gaspillage alimentaire.

Par François Beaudreau [08/06/2017]

Il n'est pas nécessaire d'avoir une apparence irréprochable ni de répondre aux canons de beauté pour être bon au goût et nourrissant, lorsqu'il s'agit d'aliments. C'est le pari que fait un groupe d'entrepreneurs en lançant sur le marché québécois la gamme des produits Hors-La-Loi.

Moins beaux mais tout aussi bon, surtout moins coûteux de près de 30% que les fruits et légumes standards, ces produits sont distribués depuis le début de juin dans les épiceries Metro.

La gamme de fruits et légumes Hors-La-Loi comprend sept produits. Elle est composée de pommes de terre, de carottes, de poivrons, d'oignons et de pommes en sacs de 907 kg à 2,26 kg, ainsi que de concombres et tomates du Québec offerts en vrac.

S'ils sont offerts à prix moindre, c'est parce que les produits Hors-la-loi n'entrent pas dans la catégorie numéro 1, laquelle se retrouve sur les tablettes.

« La gamme de fruits et légumes moches Hors-La-Loi est née de notre désir d'offrir des produits frais au goût recherché que tous les consommateurs, peu importe leur budget, pourront mettre dans leur panier d'épicerie », souligne Marie Gosselin, actionnaire et stratège ventes et marketing.

« Au final, qui a dit qu'une carotte à deux têtes n'était pas jolie ? En plus d'être fraîche et savoureuse tout autant qu'une tomate bossue ! L'important, c'est surtout que le plus grand nombre de familles québécoises puissent ajouter le plus grand nombre de fruits et légumes dans leur panier d'épicerie », commente Alexandra Diaz, animatrice et productrice, qui a participé au lancement de la marque, le 29 mai dernier à Montréal.

« C'est une idée qui a germé il y a deux ans. Je regardais ce qui se faisait ailleurs. Il existe un concept semblable en Europe et c'est très populaire. Notre vision a évolué et nous arrivons aujourd'hui avec un concept qui est écologique et intéressant tant pour le consommateur que pour le producteur », explique Joël Lalancette, président de la compagnie Distribution HLL Inc. qui chapeaute la nouvelle marque Hors-la-loi.

« Nous avons regroupé une équipe d'entrepreneurs avec des compétences complémentaires. Notre intention c'était d'être en partenariat avec des personnes qui ont quelque chose à apporter à l'entreprise. Nous avions le goût de faire les choses différemment. Nous avons développé l'idée. »

M. Lalancette explique que l'entreprise compte sur une mise en marché qui redonne toute de la valeur à des fruits et légumes qui autrement ne se retrouverait pas directement dans le panier des consommateurs.

« Tout a été pensé en fonction de cette approche, depuis le nom de notre gamme de produits jusqu'au logo et à l'emballage coloré, original, attirant et facile à reconnaître par le consommateur. »

Ils sont six entrepreneurs derrière cette initiative dont plusieurs proviennent de la région. Il s'agit de Marie Gosselin, Joël Lalancette, Guillaume Rouillard, Carl Courchesne, Jacinthe Marcotte et Jean-François Beauregard.

« Le financement nécessaire pour lancer l'entreprise est évalué à 400 000 $ Les montants investis sont surtout concentrés sur la mise en marché. Nous visons un développement rapide pour occuper le marché. Après le Québec, nous irons du côté de l'Ontario et des états de la Nouvelle-Angleterre », conclut Joël Lalancette.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS