L'annonceur

RÉGIONAL

Portrait d'un jeune entrepreneur audacieux

Jean-François Dostie se lance dans une nouvelle aventure en affaires avec le « Fit Gym ».

Par François Beaudreau [21/09/2017]

Jean-François Dostie est un jeune entrepreneur connu dans la région du Bas-Saint-François. Propriétaire de l'entreprise Mini entrepôts Star qu'il a fondé en 2013, le voilà qui se lance un nouveau défi: celui de mettre sur pied et d'opérer un deuxième projet qui lui tient à coeur, soit un centre de conditionnement physique qu'il a baptisé du nom de « Fit Gym ».

« C'est une véritable passion pour moi. L'entraînement, c'est important pour la santé comme pour se sentir mieux. Je veux motiver le plus de monde possible à bouger », admet cet adepte du conditionnement physique, qui a complété une formation d'entraîneur.

Depuis quelques semaines, il accueille les clients à son local de 2000 pieds carrés situé à Odanak. L'endroit est accessible aux abonnés en tout temps, grâce à un système de clefs à puce électronique. Le local est doté de caméras de surveillance, ce qui le rend sécuritaire. « Je voulais que mon gym soit situé sur une route passante, comme la 132. Une bonne visibilité c'est important pour une place d'affaires. » Si les activités de sa nouvelle entreprise vont en croissant, il compte développer des espaces supplémentaires pour offrir une plus grande discrétion selon une demande d'une partie de sa clientèle en plus d'aménager un coin pour divertir les enfants pendant que leurs parents s'entraînent.

« La grande majorité des gens suivent leur propre routine d'entraînement. Je suis là pour les assister quand vient le temps de leur montrer comment utiliser un nouvel appareil de manière à ne pas se blesser, par exemple, ou pour leur donner une séance d'entraînement privé, conçu sur mesure, moyennant un frais de 30$ l'heure », souligne ce mécanicien soudeur de formation qui a laissé son emploi pour s'occuper de ses entreprises à temps complet.

Pour qui souhaite se lancer en affaires, Jean-François Dostie conseille de bien se préparer. « Ce n'est pas facile au début. Il faut s'armer de patience, surtout pendant les deux premières années. Il faut être bien préparé, développer son projet à fond et prévoir un coussin financier suffisant pour faire face aux obligations. »

Il invite les gens qui souhaite en apprendre davantage au sujet du conditionnement physique à venir le rencontrer. « La première séance est offerte gratuitement », propose-t-il.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS