L'annonceur

RÉGIONAL

D'avocate à bibliothécaire... en passant par bergère !

Le Réseau de l'action bénévole du Québec présente le portrait d'une bénévole d'exception.

Communiqué MIS EN LIGNE LE [23/11/2017]

Le 5 décembre de chaque année marque la Journée internationale des bénévoles, tel que décrété par l'ONU en 1985. Afin de souligner cette journée, le Réseau de l'action bénévole du Québec (RABQ) présente aujourd'hui le portrait d'une bénévole d'exception !

Avocate de formation, madame Carole Lachance est littéralement tombée sous le charme d'Huberdeau, un petit village laurentien, où elle réside depuis maintenant dix ans. Retraitée, elle se qualifie dorénavant de bergère d'un troupeau d'une vingtaine de moutons... et s'occupe de la bibliothèque municipale de sa localité. Cette occupation est devenue un passe-temps... à temps presque complet !

En effet, depuis 2015, madame Lachance et son équipe, qu'elle considère indispensable, s'assurent de donner accès à une littérature de qualité pour l'ensemble de la communauté huberdoise. Impliquée dans plusieurs projets concernant la bibliothèque, cette bénévole s'occupe notamment de la comptabilité, de l'aide au comptoir, de l'inventaire, etc.

Au départ, c'est l'implication de son conjoint auprès du Club des petits déjeuners du village qui lui a donné envie de devenir bénévole. Suite au départ d'un gestionnaire bénévole de la bibliothèque, un de ses proches qui connaissait son désir de s'impliquer bénévolement a suggéré à Mme Lachance de prendre la relève en tant que responsable de la bibliothèque. Même si elle désirait s'impliquer dans sa communauté depuis un certain temps, elle ne s'attendait pas du tout à une telle proposition, avec les responsabilités que cela impliquait. Elle a tout de même accepté avec joie de relever le défi, elle qui adore les livres !

« Lors de mon arrivée en tant que bénévole, se souvient Mme Lachance, l'état physique de la bibliothèque était dans un piteux état. Les efforts et le travail de tout le village nous ont permis collectivement de mettre sur pied une bibliothèque accueillante où il fait bon vivre ». Pour y arriver, elle et son équipe ont dû faire preuve de résilience et de beaucoup d'imagination! Encore aujourd'hui, l'accessibilité de la bibliothèque n'est pas optimale, l'édifice où elle se situe n'étant pas munie d'un ascenseur. Cette situation cause un problème notamment pour les personnes âgées en perte de mobilité. Tout en continuant de travailler à régler ce problème, l'équipe de la bibliothèque palie à ce manque en se déplaçant directement dans les résidences du village d'Huberdeau, afin de donner accès à de la lecture de qualité à ces personnes. « Si vous ne pouvez pas venir à la bibliothèque, c'est la bibliothèque qui viendra à vous! » lance Mme Lachance avec un brin de fierté dans le regard.

Lorsqu'on lui demande ce qu'elle dirait à une personne qui hésite à devenir bénévole: « On fait du bien et ça nous fait du bien! Grâce au bénévolat, on se sent utile par le partage de nos expériences et de nos expertises. Et puis surtout, on se sent apprécié! »

Source : RABQ

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS