L'annonceur

POLITIQUE

Conflit chez ABI

Donald Martel espère provoquer une rencontre.

Communiqué MIS EN LIGNE LE [05/02/2018]

Après avoir mené des consultations auprès de travailleurs et d'autres citoyens et groupes concernés par le conflit à l'Aluminerie de Bécancour, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a fait des démarches auprès des directions du syndicat et de l'entreprise dans le but de créer des conditions qui permettraient un rapprochement susceptible de conduire à une résolution de ce conflit.

« J'ai rencontré jeudi le président du syndicat de Métallos de l'ABI, monsieur Clément Masse, et je lui ai remis une lettre demandant au syndicat de faire une contre-offre à l'Aluminerie de Bécancour. Je l'ai également informé que j'avais parlé à la partie patronale et qu'une ouverture m'apparaissait possible », a indiqué monsieur Martel.

Comme le président du syndicat voulait d'abord avoir l'assurance que l'employeur serait à la table pour recevoir une éventuelle contre-offre, Donald Martel lui a alors offert d'écrire une lettre au PDG d'Alcoa lui demandant des garanties en ce sens. La lettre du député a été expédiée le jour même. Si les conditions du syndicat étaient respectées, son président pourrait alors accepter de soumettre à ses instances la demande de Donald Martel de présenter une contre-offre.

Donald Martel nourrit ainsi l'espoir d'avoir provoqué une rencontre entre les parties. « Devant une situation qui risque de créer des torts considérables non seulement aux travailleurs concernés, mais à l'ensemble de l'économie régionale, il me semble évident qu'aucun moyen ne devrait être épargné pour trouver une solution au lock-out actuel », affirme Donald Martel, qui explique avoir choisi de ne pas faire de politique dans ce dossier parce que trop de gens dépendent de l'issue de ce conflit, les travailleurs, leurs familles, les sous-traitants et le commerce de détail en général. « J'ai estimé qu'il n'était pas utile de parader devant les caméras. J'ai choisi de m'impliquer d'une manière que je considère plus efficace, en recherchant les meilleures façons de dénouer ce conflit. Ma seule motivation est de faire tout en mon pouvoir pour faire avancer les choses », a conclu le député.

Source : Germain Drouin

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS