L'annonceur

RÉGIONAL

Étude demandée au ministère des Transports

Sorel-Tracy veut préparer le développement de son réseau routier.

Par François Beaudreau [12/02/2018]

La Ville de Sorel-Tracy a officiellement demandé au ministère des Transports du Québec, le 25 janvier dernier, de faire une étude pour améliorer son réseau routier, compte tenu des nombreux projets en cours qui entraîneront une augmentation du transport routier.

Selon le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, la Ville veut avoir une vision globale du développement routier sur son territoire pour les années à venir. L'étude que réaliserait le ministère permettrait de dresser un portrait global de la mobilité sur le territoire pour les années à venir. Cette analyse permettrait de trouver des solutions afin d'augmenter la fluidité de la circulation tout en maintenant la sécurité routière dans le sens ouest-est, soit dans l'axe de l'autoroute 30 vers l'est ou dans l'orientation nord-sud avec la proposition de construire un pont entre Lanoraie et Sorel-Tracy.

« Nous avons déjà créé un comité technique, composé d'élus et de professionnels à l'interne, pour faire face aux nouveaux défis de circulation consécutifs aux différents projets récemment annoncés, que ce soit le prolongement du port de Montréal à Contrecoeur, le développement du Complexe portuaire de Sorel-Tracy, ainsi que de nombreux investissements qui seront bientôt réalisés dans le domaine agroalimentaire », fait valoir le maire, ajoutant que l'augmentation du nombre de camions sur les routes constitue une préoccupation en matière de sécurité.

Pour appuyer le développement de la transformation agroalimentaire et de la complémentarité manufacturière, la Ville considère la construction d'une route à deux voies, longue de 22 km, depuis le boulevard Poliquin jusqu'à la route 122. Sorel-Tracy souscrit également à la construction d'un pont entre la rive nord et la rive sud du fleuve.

« Il est essentiel que Sorel-Tracy soit assise à la table avec les gens du ministère afin qu'ils saisissent bien les enjeux. Dans la foulée des grands projets annoncés, additionnés à ceux déjà en opération dans l'axe de la 30 sur la rive sud, pour lesquels on prévoit la création de centaines d'emplois, on constate déjà une augmentation de la circulation et un intérêt croissant des familles à venir s'installer chez nous », souligne le maire Péloquin.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS