L'annonceur

LA TRIBUNE LIBRE

On a plus les OBNL qu'on avait

L'AMECQ réagit à la transformation de La Presse

Communiqué MIS EN LIGNE LE [10/05/2018]

Le journal La Presse a annoncé le 8 mai dernier son intention de se transformer en organisme à but non lucratif.

Selon le Selon le président de l'Association des médias écrits communautaires du Québec, François Beaudreau, La Presse se déguise en Organisme à but non lucratif : « Il faut comprendre que ce ne sera pas tout à fait un OBNL mais une fiducie avec, à la clé, un futur statut d'organisme de bienfaisance. Bref, de la philanthropie, disons, « intéressée ».

Le président de l'AMECQ poursuit en affirmant que les gouvernements, tant à Ottawa qu'à Québec, sont beaucoup plus enclins à satisfaire les intérêts d'un puissant groupe financier influent, avec ses 260 000 « ouvertures » sur les différentes plate-forme numériques de La Presse +, plutôt que de répondre aux demandes de l'Association des médias communautaires écrits du Québec, qui regroupe 81 journaux et magazines communautaires lus par plus d'un million de lecteurs.

Déjà, plusieurs responsables de médias écrits communautaires s'inquiètent à savoir ce qu'il adviendrait si tous les médias nationaux et régionaux se transformaient en faux organismes à but non lucratifs afin de recevoir des subventions et des crédits d'impôt de la part des gouvernements. L'AMECQ demande donc aux gouvernements (fédéral et provincial) d'y réfléchir deux fois avant de subventionner les entreprises privées qui auraient l'intention de se déguiser en OBNL. « Il ne faut pas mettre en péril les véritables médias à but non lucratif », de conclure M. Beaudreau.

De plus, l'AMECQ entend approcher les différents partis politiques, à la veille des élections provinciales, pour les interpeler sur leur position, vis-à-vis des médias écrits communautaires.

Source : Yvan Noé Girouard, directeur général de l'Association des médias écrits communautaires du Québec

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES