L'annonceur

RÉGIONAL

Quand la main-d'oeuvre se fait plus rare...

Les attractions touristiques se mobilisent.

Par François Beaudreau [28/05/2018]

Comme d'autres pans de l'économie, les attractions touristiques subissent les difficultés, en lien avec la rareté de la main-d'oeuvre. Et les besoins se font d'autant plus sentir pendant la période estivale qui requiert un plus grand nombre d'employés saisonniers.

Selon Danielle Chayer, directrice de l'administration et des ressources humaines pour le Village québécois d'antan, la situation est plus préoccupante pour les attractions touristiques situées en région, plutôt que dans les grands centres urbains. « Il y a moins de main-d'oeuvre en région pour les emplois saisonniers. À Drummondville, par exemple, une plus forte proportion des emplois est accaparée par l'activité industrielle », illustre-t-elle.

SOLUTIONS

La Société des Attractions Touristiques du Québec, un organisme à but non lucratif qui oeuvre au soutien de cette industrie, a formé un comité ressources humaines, chargé de mettre en place des solutions face aux enjeux d'attractivité et de fidélisation des entreprises touristiques.

Les membres du comité ont déterminé les quatre postes étant les plus problématiques pour le secteur des attractions: caissiers et préposés au service d'information et au service à la clientèle; concierges et surintendants d'immeubles; guides et animateurs; superviseurs.

Du côté du Village québécois d'antan, cette entreprise qui embauche quelque deux cent cinquante employés saisonniers, se tire plutôt bien d'affaire pour le recrutement, sauf dans un secteur particulier. « Nos besoins les plus grands en main d'oeuvre sont pour la restauration. Pour les autres postes, nous avons la chance de proposer du travail qui suscite de l'intérêt et nous avons moins de difficulté à combler les besoins », explique Mme Chayer.

ACTIONS PRIORITAIRES

Le comité ressources humaines de la Société des Attractions Touristiques du Québec a convenu de trois actions prioritaires à court terme, soit la réalisation d'une enquête salariale sur les postes saisonniers auprès d'employés et d'employeurs; l'amélioration des résultats de l'affichage des postes saisonniers spécifiques au secteur ainsi que l'accompagnement des attractions touristiques par le biais d'outils de gestion.

La Société a également signé une entente avec Hotelleriejobs, un site Web d'emplois spécialisés destiné à l'industrie touristique au Québec, pour la mise en ligne d'offres d'emploi, dans une section dédiée aux attractions et aux événements.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS