L'annonceur

RÉGIONAL

La volonté d'être un gagnant

L'ex-hockeyeur des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy Gabriel Morin recruté par les Stingers de l'Université Concordia.

Par François Beaudreau [21/06/2018]

Le hockeyeur Gabriel Morin, diplômé en Sciences humaines et ex-joueur des Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy, évoluera la saison prochaine dans la ligue universitaire puisqu'il a récemment été recruté par les Stingers de l'Université Concordia.

En septembre 2017, l'ancien numéro 23 des Rebelles avait fait bonne impression lors de son passage au camp de sélection universitaire.

Par la suite, Gabriel Morin avait joint les rangs des Sénateurs juniors d'Ottawa, afin de terminer sa dernière année de hockey junior en tant que joueur âgé de 20 ans.

Malheureusement, une blessure à l'épaule, subie pendant le camp d'entraînement, l'aura tenu à l'écart une partie de la saison.

Lors de son retour à la mi-février, les Sénateurs juniors d'Ottawa ont soulevé la coupe Bogart de la CCHL, la coupe Fred Page et atteint la demi-finale lors du Championnat canadien junior A.

« Ce n'est pas juste un hasard si les Rebelles ont gagné le championnat en 14-15 et les Sénateurs juniors d'Ottawa en 2017-2018 », mentionne Richard Farley, responsable du programme hockey. « Quand un joueur a la mentalité dans les séries de faire la différence, de marquer le gros but, il y arrive et c'est le cas de Gabriel. Il a une tête d'athlète dans un corps d'athlète, physiquement il est fort et surtout très coordonné. »

MODÈLE FAMILIAL, RÉUSSITE ET MENTALITÉ

Pour le responsable du programme hockey pour le Cégep de Sorel-Tracy, l'héritage familial de Gabriel Morin n'est pas étranger à sa réussite et à sa mentalité d'athlète: « Sa famille baigne dans le monde du sport. Ses parents, Émilie et Benoît lui ont inculqué des valeurs positives, où derrière chaque décision, émane un raisonnement, et ce, sans aucune pression. Son père a été coordonnateur du programme olympique de bobsleigh, son frère Érik a joué au football pour le Rouge et Or de l'Université Laval, sa sœur Valérie a fait partie de l'équipe de natation de l'Université d'Ottawa et sa sœur Muriel, est sa sympathisante numéro un. Quel beau modèle familial! »

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES