L'annonceur

RÉGIONAL

Future usine de fromage Mini Babybel à Sorel-Tracy

L'entreprise va privilégier la fabrication locale pour assurer sa croissance sur le marché canadien.

Par François Beaudreau [13/07/2018]

Le Groupe Bel annonce la construction à Sorel-Tracy de sa première usine en sol canadien, totalement dédiée à la fabrication des petits fromages Mini Babybel, afin de mieux répondre aux besoins du marché.

Le projet nécessitera un investissement de 87 millions de dollars et va créer 170 emplois spécialisés, répartis entre Sorel-Tracy et le siège social de Bel Canada, situé à Montréal.

L'usine sera construite sur un terrain adjacent à celui de la Laiterie Chalifoux, avec laquelle le Groupe Bel prévoit des synergies industrielles. La production commerciale est prévue pour le début de 2020.

« Bel commercialise ses produits sur le territoire canadien depuis 1957, et nous connaissons l'expertise de la filière laitière locale. Avec cette usine, nous devenons un transformateur laitier québécois à part entière », souligne la présidente de Bel Canada, Catherine Thomas.

« Ce fromage qui est présentement importé sera bientôt produit avec du lait 100 % canadien. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les producteurs de lait d'ici. Cet investissement génèrera des emplois et des retombées économiques dans nos régions qui en ont bien besoin », a déclaré Bruno Letendre, président des Producteurs de lait du Québec.

Le Groupe Bel produit et commercialise une vaste gamme de produits tels que La Vache qui rit, Kiri, Mini Babybel, Leerdammer, Boursin ainsi qu'une vingtaine d'autres marques locales. La filiale Bel Canada a été créée en 2005 pour dynamiser le développement des activités du groupe au Canada.

APPUIS FINANCIERS

Les gouvernements du Québec et du Canada attribuent respectivement 20 millions de dollars et 2,7 millions de dollars pour la réalisation du projet de construction. D'une part, l'aide du gouvernement du Québec est répartie entre un prêt de 15 millions de dollars et une contribution financière non remboursable de 5 millions de dollars. D'autre part, Développement économique Canada verse une contribution remboursable de 2,7 millions de dollars.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES