L'annonceur

LA TRIBUNE LIBRE

J'ai choisi

Aujourd'hui, je me lance en politique comme militant.

Par Denis Roy [07/08/2018]

J'œuvre dans le domaine communautaire depuis 40 ans comme bénévole. J'ai longtemps accompagné des personnes en difficulté.

Ma première préoccupation a toujours été de comprendre les causes de ces difficultés, pour ensuite aider les personnes à reprendre le contrôle de leur vie. Une solution très bénéfique a été la création de coopératives d'habitation pour bon nombre de familles. Une autre a été d'aider les gens dans le besoin à défendre leurs droits.

Aujourd'hui, je me lance en politique comme militant. Après avoir lu et étudié le programme des quatre partis représentés à l'Assemblée nationale, j'ai choisi Québec solidaire.

Pourquoi Québec solidaire ?

Ce qui m'a marqué dans les années 60, avec M. Lesage au pouvoir, c'est la façon dont sa jeune équipe a su nous livrer des analyses nous montrant l'importance de développer un nouveau projet de société. Aujourd'hui, le Québec fait face à de nouveaux défis qui nécessitent qu'encore une fois, une équipe jeune et forte d'un projet complet et structuré nous montre la voie.

Le programme de Québec solidaire m'impressionne, me touche même, particulièrement sur les points suivants :

1) La gratuité scolaire, du Centre de la petite enfance au doctorat ;
2) La protection de l'environnement par une transition vers des énergies propres ;
3) Une assurance dentaire pour tout le monde ;
4) Un salaire minimum décent, à 15 $ de l'heure ET, pour les hauts dirigeants de compagnies touchant des subventions de l'État, un salaire maximum d'au plus 30 fois celui de leur employé le moins bien payé ;
5) Du transport en commun bonifié et à moitié prix ;
6) La réforme du mode de scrutin, pour une représentation des partis proportionnelle aux votes exprimés ;
7) En résumé, un Québec démocratique et égalitaire, où l'économie est au service du bien commun et de l'environnement !

Je crois sincèrement qu'avec une équipe jeune et dynamique, dont les membres ne sont là ni pour emplir leurs poches ni celles de leurs amis, nous avons toutes les chances de nous donner le Québec auquel nous aspirons.

Denis Roy, 82 ans, Nicolet

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES