L'annonceur

RÉGIONAL

Contre la violence conjugale

La MRC de Pierre-De Saurel et les municipalités prennent part aux 12 jours d'actions pour l'élimination de la violence envers les femmes.

SaurelDes représentants de la MRC et des municipalités qui la composent et des membres de la Maison la Source.
PHOTO GRACIEUSETÉ

Par François Beaudreau [29/11/2018]

En partenariat avec la Maison La Source et forte de l'appui des douze municipalités sur son territoire, la MRC de Pierre-De Saurel lance la campagne « Municipalités alliées contre la violence conjugale » dans la région.

La MRC et les municipalités qui la compose s'engagent à prendre part aux 12 jours d'actions pour l'élimination de la violence envers les femmes, du 25 novembre au 6 décembre 2018.

« En se sentant soutenues par notre communauté, nous espérons que les victimes de violence conjugale trouvent plus facilement le courage de dénoncer la violence qu'elles subissent », a exprimé le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas, lors d'une conférence de presse, le 28 novembre dernier. M. Salvas prenait la parole devant des représentants de la MRC et des municipalités ainsi que des membres de la Maison la Source, entre autres. « Cette prise de position envoie un message fort et concerté aux Québécoises et Québécois: la violence conjugale est inacceptable. »

« En plus de s'être déclarée municipalité alliée contre la violence conjugale par résolution, la MRC a hissé, du 25 novembre au 6 décembre, le drapeau de la cause devant ses locaux pour témoigner de son support. De plus, une série de publications a circulé sur ses réseaux sociaux pour sensibiliser la population contre la violence conjugale », a noté Josée-Ann Bergeron, porte-parole pour la MRC de Pierre-De Saurel.

Notons que la MRC avait adopté, le 10 octobre dernier, à la demande de la Maison La Source, une résolution la déclarant comme étant une alliée contre la violence conjugale. Les douze municipalités du territoire ont également apporté leur appui à cette résolution.

La MRC prenait cette initiative dans la foulée d'un mouvement panquébécois pour favoriser l'égalité entre les hommes et les femmes et apporter un soutien aux victimes de violence conjugale.

« Le message que les municipalités alliées envoient à leurs citoyens aura, je l'espère, un impact positif sur les victimes elles-mêmes, mais invitera également les auteurs de cette violence à saisir que ces agressions perpétrées dans l'intimité du couple sont inacceptables », a souligné la conseillère régionale, Diane De Tonancourt.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES