L'annonceur

RÉGIONAL

Nicolet la bleue

La Ville adhère au projet de communauté bleue.

NicoletPatrick Leblanc de l'école Curé-Brassard, Nancy Lemire de l'École nationale de police du Québec, Jérôme Lacerte de Thermoform, Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet ainsi que Léa Duval et Mathieu Daoudie, étudiants du Collège Notre-Dame-de-L'Assomption.
PHOTO GRACIEUSETÉ

Par François Beaudreau [11/02/2019]

Nicolet joint sa voix à celles d'une quarantaine de villes dans le monde qui s'engagent pour la cause de l'eau et adopte des résolutions afin de reconnaître cette ressource en tant que bien commun.

Le projet encourage les municipalités, communautés autochtones, institutions d'enseignement et collectivités à s'engager à reconnaître le droit humain à l'eau et aux services d'assainissement; promouvoir des services d'eau potable et d'eaux usées financés, détenus et exploités par le secteur public ainsi qu'à interdire la vente d'eau embouteillée dans les édifices publics et lors des événements.

« Ce que propose le projet, ce sont des engagements réalistes, peu importe les tailles des municipalités. De plus en plus de villes veulent notamment bannir les bouteilles d'eau embouteillée et avec le projet de communauté bleue, c'est possible », mentionne Alice-Anne Simard, directrice générale chez Eau Secours, un organisme à but non lucratif dont la mission est de revendiquer et de promouvoir une gestion responsable de l'eau.

« Le projet de communauté bleue s'inscrivait à merveille dans nos efforts constants en matière de développement durable. Nos élus sont rendus là, nos partenaires et aussi nous sentons que les Nicolétaines et Nicolétains sont rendus là aussi. Notre eau est d'excellente qualité et coûte 1 500 fois moins cher que l'eau embouteillée », souligne la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, à l'occasion d'une conférence de presse, le 11 février 2019.

Outre la Ville de Nicolet, différents partenaires emboîtent le pas envers le projet. Mentionnons l'École nationale de police du Québec, qui entend éliminer systématiquement l'eau embouteillée lors de ses événements et dans sa cafétéria. L'école Curé-Brassard a déjà cessé la vente de bouteilles d'eau à usage unique. L'entreprise Thermoform a opté pour un système d'osmose inversée raccordé à l'aqueduc municipal pour alimenter en eau nos travailleurs.

Le projet de communauté bleue a été mis sur pied en 2009 par le Conseil des Canadiens, le projet Planète bleue et le Syndicat canadien de la fonction publique. Au Québec, l'organisme Eau Secours est également un partenaire de cette initiative.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES