L'annonceur

RÉGIONAL

Virage vert à Odanak

La communauté abénakise adopte une politique pour éliminer les sacs de plastique à usage unique.

OdanakDonna O'Bomsawin, propriétaire du Dépan-O-Gaz Nimowôn et Rick O'Bomsawin, chef du Conseil des Abénakis d'Odanak montrent un des sacs réutilisables qui seront distribués.
PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU

Par François Beaudreau [19/08/2019]

Le Conseil des Abénakis d'Odanak a adopté un règlement pour diminuer l'empreinte écologique en éliminant graduellement les sacs de plastique à usage unique.

Élaborée en collaboration avec le Bureau environnement et terre d'Odanak, cette règlementation entre en vigueur le 1er septembre prochain. Le Conseil de bande remettra à chacun des membres de la communauté deux sacs réutilisables.

« En tant que communauté, nous sommes heureux d'encourager notre peuple à prendre de telles initiatives. En tant que gardiens de la terre, nous avons la responsabilité d'agir personnellement et collectivement », affirme Rick O'Bomsawin, chef du Conseil des Abénakis d'Odanak. Il dit souhaiter que les municipalités voisines emboîtent le pas et considèrent la possibilité d'adopter un règlement semblable pour contribuer à diminuer notre empreinte écologique.

Ainsi, les magasins situés sur le territoire de la communauté d'Odanak ne fourniront plus gratuitement à leurs clients des sacs de plastiques à usage unique. Dans les établissements commerciaux, les clients pourront également se procurer un sac réutilisable.

Déjà, deux entreprises dans la communauté mettent de l'avant cette initiative en invitant leurs clients à changer leurs habitudes..

« Changer un comportement ancré est très difficile. Nous voulons d'abord fournir des sacs réutilisables, puis nous souhaitons encourager nos clients à prendre l'habitude de les emmener avec eux pour faire leurs courses. C'est une petite chose que nous pouvons faire pour réduire considérablement notre empreinte écologique », explique Donna O'Bomsawin, propriétaire du Dépan-O-Gaz Nimowôn.

« Encourager les gens à réutiliser nos sacs les sensibilisera à l'importance de nos actions pour les générations futures. Nous sommes très heureux de faire partie de ce projet », ajoute Richard O'Bomsawin de Resto Rapide.

Pour information, « entre 1,4 et 2,7 milliards de sacs d'emplettes, principalement des sacs en plastique, sont distribués annuellement au Québec, que seulement 14% de ces sacs sont récupérés et que, même s'ils représentent un faible pourcentage des matières enfouies, ces sacs se retrouvent souvent dans l'environnement où ils peuvent mettre jusqu'à 1 000 ans pour se décomposer », mentionne-t-on dans une résolution adoptée par la Communauté métropolitaine de Montréal, le 10 décembre 2015.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES