L'annonceur

RÉGIONAL

La plus haute distinction au pays pour Alanis Obomsawin

L'artiste et cinéaste de renommée mondiale incarne l'espoir et la réalisation de soi.

AlanisAlanis Obomsawin incarne l'espoir et la réalisation de soi.
PHOTO GRACIEUSETÉ SGT JOHANIE MAHEU, RIDEAU HALL © BSGG, 2019

Par François Beaudreau [27/11/2019]

L'artiste et documentariste Abénakise, Alanis Obomsawin, reçoit la plus haute distinction au pays. La gouverneure générale, la très honorable Julie Payette, a honoré Mme Obomsawin du titre de Compagnon de l'Ordre du Canada, lors d'une cérémonie d'investiture à Rideau Hall, le 21 novembre dernier. Conteuse, chanteuse, Mme Obomsawin est entrée à l'Office national du film en 1967. Elle a réalisé plus d'une cinquantaine de films documentaires ayant marqué la conversation nationale sur les enjeux autochtones.

« Par sa démarche courageuse et empathique, elle éveille les consciences sur les droits et le traitement des Autochtones et met en valeur leur résilience et leur optimisme », souligne-t-on dans le cadre de la citation de la récipiendaire. « Son attachement indéfectible à la protection du patrimoine et de l'histoire du pays lui a valu une reconnaissance internationale, dont de multiples distinctions et prix cinématographiques nommés en son honneur. »

Au cours de la cérémonie, 3 Compagnons, 5 Officiers et 31 Membres ont été décorés de l'Ordre du Canada, parmi lesquels les acteurs Donald Sutherland et William Shatner.

L'Ordre du Canada a été créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d'une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Les nominations sont faites par le gouverneur général selon les recommandations du Conseil consultatif de l'Ordre du Canada. La devise de l'Ordre est « Desiderantes Meliorem Patriam », ce qui signifie « Ils désirent une patrie meilleure ».

Au fil de sa fructueuse carrière, Alanis Obomsawin a reçu plusieurs distinctions, dont le titre de Grand officier de l'Ordre national du Québec. Rappelons que l'artiste et cinéaste était de passage dans sa communauté, à Odanak, le 16 mai dernier, où elle a reçu un hommage à l'Institution Kiuna. Le centre de documentation de l'établissement collégial consacré à l'éducation des autochtones porte son nom.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES