L'annonceur

SPORTS

Et c'est parti pour les sports professionnels

Enfin bonne chance à tous les poolers, et préparons-nous à une saison sportive vraiment imprévisible et espérons que tout ira pour le mieux.

Sports
PHOTO PETER GLASER

Par Alain Dubois [23/07/2020]

Amateurs de sports, les activités dans les différentes ligues professionnelles nord-américaines ont débuté. On ne sait pas trop à quoi s'attendre, mais les propriétaires, commissaires et joueurs semblent s'être finalement entendus, en principe, sur les modalités d'un retour au jeu.

Les sports qui avaient déjà bien entamé leur saison se retrouvent dans un contexte de villes bulles où ils pourront déterminer un gagnant du tournoi de la saison éliminatoire sous des formats inhabituels, tandis que le baseball et le football américain tenteront d'opérer le plus normalement possible en écourtant les activités présaison et en diminuant le nombre de matchs en saison régulière pour le baseball.

Si ces deux ligues tentent de retrouver un semblant de normalité, en utilisant les stades de toutes leurs équipes, le gouvernement canadien a refusé aux Blue Jays de Toronto d'accueillir les équipes américaines en sol canadien. La NFL de son côté a dû annuler les quelques matchs en début de saison qui se tenait en Europe. Par ailleurs, certains joueurs ont critiqué le manque de consignes entourant l'encadrement des familles en période de pandémie.

Comme pour tous les gouvernements de la planète qui s'ajustent au jour le jour selon les nouvelles données, il est difficile de savoir si des amateurs pourront en cours de saison assister aux matchs dans les stades. Pour l'instant, au baseball certaines équipes tentent de rendre plus attrayant le visionnement des matchs en diffusant des bruits de foules en canne ou encore invitent les amateurs à réserver des sièges en fournissant leur photo qui est imprimée sur un carton et placée sur les sièges. Il y aura sûrement de drôles d'initiatives qui seront prises.

Pour le soccer, le tournoi était à peine commencé que deux équipes ont déclaré forfait puisque trop de joueurs ont testé positif au test de dépistage.

Tout comme pour la MLS, les joueurs de basketball se retrouveront en Floride. Alors que ce sont des joueurs de cette ligue qui furent les premiers à obtenir des tests positifs au Covid-19 et que la NBA fut la première ligue professionnelle à suspendre ses activités, il est quand même étonnant d'entendre qu'aujourd'hui aucun des joueurs participants aux séries éliminatoires n'ait testé positif au cours des dernières semaines. Les alignements des équipes de la NBA sont beaucoup moins nombreux que ceux de la NFL, mais à titre comparatif, plus de 70 joueurs de football auraient contracté le virus.

Enfin nos Canadiens devront faire les séries d'après-saisons malgré leur 24e rang au classement général de la saison régulière. Ils devront se rendre à Toronto, l'une des deux villes bulles avec Edmonton qui accueillera le tournoi printanier comme on avait l'habitude de l'appeler.

Fait à souligner, la LNH a décidé il y a quelques années d'être plutôt cachottière au sujet des blessures des joueurs. On parle maintenant de blessures au haut ou au bas du corps. Dorénavant, puisqu'il faut composer avec les cas d'infection, il n'est plus possible de savoir quoi que ce soit sur les raisons de l'absence des joueurs sur la patinoire. Les journalistes attitrés à la couverture quotidienne doivent maintenant donner dans le journalisme d'enquête pour tenter de connaître les raisons des absences aux séances d'entraînement. Mettant toutes leurs énergies à la recherche de la vérité, ce ne sera donc pas pour cette saison que l'on pourra savoir ce qui se cache sous le secret de la fameuse phrase fétiche de certains entraîneurs qu'ils utilisent à toutes les sauces pour décrire le travail de certains de leurs joueurs, et je cite : Il joue bien sans la rondelle...

Enfin bonne chance à tous les poolers, et préparons-nous à une saison sportive vraiment imprévisible et espérons que tout ira pour le mieux.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES