L'annonceur

RÉGIONAL

Pour un retour en classe dans un environnement sécuritaire

« Avec le retour au travail et le retour à l'école, l'automne sera une période cruciale » – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Par François Beaudreau [13/08/2020]

La progression de la pandémie de la Covid-19 nous impose son lot de changements dans tous les aspects de notre vie en société. La prochaine rentrée scolaire représente un défi considérable pour trouver le juste équilibre entre apprentissage et environnement sécuritaire.

Après avoir dévoilé, il y a quelques mois, son plan pour la rentrée scolaire, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, annonce des ajustements suite aux nouvelles recommandations des autorités de Santé publique.

« Notre plan déposé en juin était bien conçu et il a permis aux acteurs du réseau de se préparer adéquatement pour la rentrée. Avec les précisions apportées aujourd'hui, toutes les écoles seront bientôt prêtes pour accueillir nos élèves et le personnel scolaire, et ce, dans les environnements les plus sécuritaires qui soient », mentionne Jean-François Roberge, lors de la présentation des ajustements, le 10 août dernier. « Avec le retour au travail et le retour à l'école, l'automne sera une période cruciale. On doit demeurer prudents et continuer nos efforts! », ajoute Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Le plan prévoit que tous les élèves feront leur retour en classe l'automne prochain, à l'exception de ceux présentant une condition médicale particulière, lesquels bénéficieront d'un enseignement à distance offert par les centres de services scolaires. Selon le concept de bulle, toute la classe devra demeurer stable dans le but de minimiser toute transmission potentielle. Autrement dit, les élèves resteront toujours dans le même local alors que les enseignants se déplaceront selon les matières à enseigner.

Le port du couvre-visage sera obligatoire pour tous les élèves à partir de la cinquième année du primaire. D'autres consignes sanitaires strictes devront être respectées, telles que le lavage régulier des mains et la désinfection fréquente des locaux.

Quant au transport scolaire, le nombre d'élèves pouvant voyager dans le même autobus est limité à quarante-huit; deux élèves par banc au maximum pourront être assis ensemble. Les parents qui le peuvent sont de nouveau invités à assurer le transport de leur enfant.

DES ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUE EN RÉSERVE

De manière exceptionnelle, le ministère de l'Éducation du Québec met en place une réserve d'équipements informatiques d'urgence de 30 000 appareils afin de soutenir le réseau scolaire et assurer l'accès au matériel informatique pour l'ensemble des élèves. Cette réserve représente un investissement de 18,9 millions de dollars. Elle pourra être rendue disponible lorsque les inventaires des centres de services scolaires ne permettront pas de répondre aux besoins. Les équipements seront prioritairement destinés, entre autres, aux élèves qui n'ont pas accès aux outils de façon exclusive; qui sont considérés à risque; qui sont handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage; qui sont en quatrième ou cinquième secondaire selon la formule de fréquentation scolaire en alternance.

« Tous les élèves, peu importe leur situation, ont le droit de pouvoir compter sur du matériel adéquat, qui leur permettra de se concentrer sur leurs apprentissages et leur réussite éducative », assure Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation, dans un communiqué émis le 12 août dernier. Rappelons qu'à ce jour, le réseau a fait l'acquisition d'environ 200 000 appareils en prévision de la rentrée scolaire.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES