L'annonceur

LA TRIBUNE LIBRE

Remerciements au maire démissionnaire de Pierreville, M. Éric Descheneaux

Aujourd'hui, nous disons malheureusement au revoir à un maire dévoué et un grand humaniste.

DemissionnaireÉric Descheneaux PHOTO D'ARCHIVES

Par Ginette Nadeau et Nathalie Traversy, conseillères [10/12/2020]

En 2017, nous avons fait campagne à vos côtés car vous avez su nous convaincre qu'un vent de changement était possible pour Pierreville. Vous aviez des idées nouvelles et des propositions d'actions concrètes pour faire de notre village un endroit où il fait bon vivre. Mieux vivre. Et surtout, vous aviez la volonté de faire bouger les choses. Le changement n'est pas une chose facile. Il peut faire peur. Et pourtant, vous avez réussi à réunir autour de vous une équipe et des gens motivés, prêts à travailler à la revitalisation de Pierreville. Et puis, tout naturellement, les citoyens vous ont fait confiance et depuis trois ans, vous avez administré ce village avec honnêteté, courage, détermination, humilité et une grande disponibilité.

Vous avez été de tous les comités et de toutes les tribunes pour faire la promotion de Pierreville. Tantôt pour convaincre les élus de la MRC, tantôt pour obtenir des aides gouvernementales additionnelles nécessaires à la revitalisation de Pierreville. Vous n'avez pas eu peur du combat. Vous avez travaillé sans relâche pour améliorer la qualité de vie de tous à Pierreville et assurer le rayonnement de notre village. C'est aussi un maire solidaire avec de la compassion que les citoyens de Pierreville ont eu la chance d'avoir ces trois dernières années. Toujours soucieux du bien vivre des villageois, vous avez été toujours présents et aux côtés de tous, y compris l'an dernier avec ceux qui ont souffert de la panne d'électricité. Animé par le sentiment du devoir, vous avez tenu les gens informés via les médias sociaux et avez été à l'écoute des citoyens pendant tout le temps de cette crise.

Ironiquement, vous qui avez lutté pour le bien-être des citoyens de Pierreville avez souffert de l'injustice de certains. Tout comme ceux pour qui vous vous êtes battus, vous avez aussi droit au respect et à la dignité. Votre démission doit être entendue comme un rappel à l'ordre, un besoin de revenir aux valeurs humaines. Aujourd'hui, nous disons malheureusement au revoir à un maire dévoué et un grand humaniste.

Ginette Nadeau, conseillère, siège no. 4
Nathalie Traversy, conseillère, siège no. 1

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES