L'annonceur

CHRONIQUE

C'était il y a un an

Une année est passée, les arcs-en-ciel ont disparu et la Covid-19 est toujours présente.

Arc_En_CielPHOTO GRACIEUSETÉ

Par Lionel Émard, prêtre [18/02/2021]

En même temps qu'apparaissait la pandémie de la Covid-19, à plusieurs endroits de notre planète, apparaissait aussi le signe de l'arc-en-ciel. Combien de personnes connaissaient l'origine et la signification du signe de l'arc-en-ciel? Très peu sans doute, pourtant il parlait à beaucoup de personnes, comment expliquer cela?

Dans la Bible, on parle de l'arc-en-ciel, de la signification que l'on donne à ce phénomène naturel qui apparaît dans le ciel après une pluie. En consultant les grandes religions, juive, chrétienne, bouddhiste, musulmane, et les religions premières, une chose se dégage, elles interprètent avec bienveillance ce phénomène de la nature qu'est l'arc-en-ciel. Cette interprétation bienveillante universelle donne raison à Carl G. J. Jung, lorsqu'il parle de la théorie de l'inconscient collectif. Pour simplifier, disons que Jung se demande comment expliquer qu'une même réalité naturelle porte un même jugement universel? Prenons le cas de l'arc-en-ciel, comment expliquer que ce phénomène naturel reçoive une interprétation bienveillante dans toutes les cultures et cela depuis les temps immémoriaux?

Au moment de l'apparition de la Covid-19, apparaît ce signe de l'arc-en-ciel à plusieurs endroits de la planète; comment expliquer cela? Des esprits chagrins parleront de maniérisme, le voisin l'a fait, je vais le faire. Il y a du vrai dans cela, mais ces esprits chagrins sont-ils allés parler à ces enfants qui dessinaient leur arc-en-ciel sur une fenêtre de leur maison ou sur l'entrée asphaltée de leur maison? Ont-ils interrogé des personnes qui sont passées devant ces arc-en-ciel pour leur demander ce qu'elles pensaient et ressentaient devant l'apparition de ces arcs-en-ciel?

Dans la Bible qu'est-ce qu'on dit de l'arc-en-ciel? Selon Gerard von Rad, grand spécialiste du livre de la Genèse, le récit du déluge et la signification de l'arc-en-ciel (Genèse 6, 5-9,17) que donne la Bible, répondent à une question que les contemporains de l'auteur du récit du déluge se posaient: « Comment expliquer la stabilité de la nature et de ses lois, la constante bénédiction dont jouit l'humanité malgré la persistance de violence et à la sauvagerie? » C'est à cette question que l'auteur du récit essaie de répondre. Dans la réponse de l'auteur du récit se profile aussi un enseignement sur la conduite que l'humanité doit avoir envers la nature.

Pour saisir le message du récit du déluge, nous devons aller au premier verset du récit: « Le Seigneur Dieu vit que la méchanceté de l'être humain était grande sur la terre et que son cœur ne formait que de mauvais desseins à longueur de journée » (6, 3). Face à une telle étendue du mal, des gens demandaient qu'est-ce que Dieu attendait pour détruire ce qu'il a créée? D'ailleurs, ne dit-il pas: Je me repens de les avoir faits (v. 7)?

C'est ce que certains souhaitaient et que certains souhaitent encore aujourd'hui, est que Dieu détruise sa création à cause du mal qui s'y trouve; d'ailleurs n'avons-nous pas entendu certains affirmer que la pandémie actuelle est une punition de Dieu?

Une chance, avec la pandémie est apparu aussi le signe que Dieu s'était donné pour ne pas détruire sa création, l'arc-en-ciel. Ces milliers de personnes qui dessinaient l'arc-en-ciel savaient-ils qu'ils rappelaient à Dieu la promesse qu'il avait faite de ne plus détruire sa création: « Quand l'arc sera dans la nuée, je le verrai et me souviendrai de l'alliance éternelle qu'il y a entre Dieu et tous les êtres vivants ». (Genèse 9,16)

Une année est passée, les arcs-en-ciel ont disparu et la Covid-19 est toujours présente. La lassitude se fait plus visible; un ressort dans la vie des humains s'est brisé. Dans le signe de l'arc-en-ciel, en plus du message de l'espérance qui a été donné, un message d'écologie est donné. Ce ressort brisé et que nous pouvons encore réparer est-ce notre planète meurtrie, violée? La planète appartient non seulement aux humains, mais à tous les vivants, comme le rappelle l'arc dans le ciel: « Je me souviendrai de tous les êtres vivants. »

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES