L'annonceur

RÉGIONAL

Le grand retour du festival western de Notre-Dame-de-Pierreville

Les contacts ont été renoués entre les organisateurs, les amis, bénévoles, artistes et artisans pour préparer ce retour.

Steeve DesmaraisAvec toute l'équipe du festival western, Steeve et Alexis Desmarais (photo), accueilleront les festivaliers en septembre prochain.
PHOTO GRACIEUSETÉ

Par Alain Dubois [19/05/2022]

Comme tous les événements culturels, le festival western de Notre-Dame-de-Pierreville fut contraint de faire une pause compte tenu des restrictions imposées durant la période pandémique. La onzième édition du rassemblement initialement prévu pour le début septembre 2020 se tiendra vraisemblablement lors de la fin de semaine de la Fête du Travail, du 1er au 4 septembre 2022.

C'est donc avec un grand soupir de soulagement que Steeve Desmarais, comme tous les artisans des différentes disciplines culturelles, ont accueilli la décision du directeur national de la Santé publique le mercredi 4 mai dernier. Pour l'occasion, le Dr Boileau confirmait la levée de l'obligation du port du masque de procédure dans les espaces publiques.

Dans un certain sens, la pause obligée par l'éclosion de la pandémie de Covid-19 fut une bonne chose. Si l'impuissance et la frustration face aux restrictions ont d'abord difficilement vécues, après plus de deux ans d'arrêt forcé, Steeve Desmarais avoue que cette pause n'a pas eu que des effets négatifs. Personnellement, après 10 éditions du festival local, et la participation à de nombreux autres festivals un peu partout en province, l'épuisement devenait une source d'inquiétude.

Plusieurs retraités et médecins pourront confirmer que lorsqu'une personne diminue grandement son rythme d'activité, peu après les « bobos » apparaissent. Pour Steeve, le diagnostic tombe début 2020... cancer des sinus. Heureusement les médecins n'ont pas eu recours aux traitements lourds, avec quelques incisions ici et là, ils ont pu retirer la tumeur. Petite récidive en 2021 et tout est rentré dans l'ordre, mis à part quelques signes de l'intervention qui demeurent visibles.

Autres moments difficiles, les décès de ses parents qui coup sur coup auront succombé à la maladie, cancer du poumon pour sa mère et maladie de Parkinson pour son père. Encore une fois, la pause pandémique n'aura pas eu que de mauvais côtés puisqu'il a pu être présent et prendre soin d'eux en les accueillant chez lui pour leurs derniers jours. D'un autre côté, cette pause a pu lui permettre de passer un peu plus de temps avec ses enfants puisque les derniers étés furent passablement occupés.

UN RASSEMBLEUR

Pratiquement disparu du décor depuis 2020, même son site internet n'est plus en fonction, Steeve Desmarais attendait avec impatience la conférence du Dr Boileau du 4mai dernier. Quelques mois auparavant, il envisageait un retour pour l'été 2022 qui se ferait dans une normalité relative. Ayant fait le tour des nombreux bénévoles qui mettent la main à la pâte chaque été pour la tenue du festival western de Notre-Dame de Pierreville, il constate que tous sont partants pour un retour en force. Dès lors, les contacts sont renoués avec les amis, artistes et artisans pour préparer ce retour. Seule condition, il n'est pas question de faire un événement qui doit comporter une équipe de la surveillance en fonction du port du masque. Depuis la fin de ladite conférence de presse, le téléphone n'a pas dérougi.

Comme son festival se déroulera en fin de saison, l'organisateur principal de l'événement pourra constater par lui-même comment se passe les activités chez les autres festivals puisqu'il commence déjà à voir son agenda se noircir suite aux invitations qui affluent. Des ajustements devront probablement être apportés et d'autres étaient déjà en gestation. Voulant faire du festival un endroit de rassemblement pour tous les âges et styles, il fera en sorte d'inviter des artistes qui répondront à tous les goûts.

Les deux dernières années furent un temps de réflexion pour plusieurs, et un nombre important d'artistes en ont profité pour créer de nouveaux contenus. Steeve Desmarais avoue que de son côté, la création de nouveau matériel n'est pas son principal atout. Déjà son jeu à la guitare en est un d'accompagnement et sa personnalité fait en sorte qu'il recherche plutôt le rassemblement des musiciens qui n'ont pas l'habitude de jouer ensemble. La création se fait surtout sous forme de « jam » entre amis, une autre forme de rassemblement pour faire la fête comme lorsqu'il était plus jeune et que toute raison pouvait devenir une occasion de se réunir en famille et jouer sur quelques instruments.

Beaucoup de choses ont changé en deux ans. Déjà la transmissions de la musique se fait bien autrement alors qu'il n'y a pas si longtemps on se procurait des CD qui étaient vendus directement par les artistes sur place, aujourd'hui il faut trouver un autre support pour distribuer son art. Les plateformes de musique numérique se multiplie et plusieurs artistes se tournent sur la vente en ligne qui se fait à partir d'un site internet.

Donc bien des changements en vue pour la saison qui vient, et peu importe si des gens ont des réticences à se rassembler en grand nombre lors d'événements extérieurs ou si d'autres doivent diminuer leurs déplacements avec le coût de l'essence qui atteint des sommets, Steeve et Alexis Desmarais, ah oui le fils de Steeve accompagne parfois son père sur des spectacles maintenant, et toute l'équipe du festival western de Notre-Dame de Pierreville vous attendront en septembre prochain.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES