L'annonceur

RÉGIONAL

Rebondissement dans le dossier de l'Hôtel Traversy

Les nouveaux investisseurs présentent leur projet devant les élus municipaux et les citoyens.

Franco LagiorgiaLes promoteurs Franco et Georges Lagiorgia en compagnie de Xavier Léger.
PHOTO JOCELYNE HAMEL

Par Jocelyne Hamel [17/06/2022]

Le dossier de l'Hôtel Traversy n'en finit pas de connaître des rebondissements. Alors que la Cour supérieure avait émis une ordonnance pour la démolition de l'immeuble, le 6 janvier 2021, à cause des risques pour la sécurité des personnes, voilà qu'un groupe d'investisseurs privés s'est porté acquéreur des actions de la compagnie qui possède l'édifice à l'angle des rues Maurault et Georges à Pierreville, pour en faire un projet d'investissement.

Le 14 juin dernier, les nouveaux acheteurs ont présenté leur projet devant les élus et les citoyens, réunis lors de la séance du conseil municipal de Pierreville. Les investisseurs étaient représentés par Xavier Léger, un courtier immobilier qui a siégé pendant huit ans au conseil municipal de Longueuil et Franco Lagiorgia, un promoteur de la Rive-Sud, actif dans le développement immobilier et qui possède des restaurants.

Pour leur projet, les promoteurs envisagent de conserver une fonction commerciale au rez-de-chaussée de l'immeuble. Aux étages supérieurs, ils veulent laisser tomber la vocation hôtelière pour faire place à l'aménagement de cinq à sept appartements. Les promoteurs sont prêts à investir pour réparer l'intérieur et améliorer l'extérieur. Selon Xavier Léger, au cours de leur inspection de l'immeuble, les acquéreurs ont pu constater la solidité de la structure avec la présence de poutres d'acier. Les investisseurs viennent sur place deux à trois fois par semaine, en compagnie de leur architecte et de leur entrepreneur, pour évaluer l'ampleur des travaux à faire.

De plus, ils ont fait livrer un conteneur afin de commencer le nettoyage et la démolition à l'intérieur. En parallèle, ils sont en train de faire compléter les plans pour le futur aménagement. Par la suite, ils soumettront les plans à la MRC de Nicolet-Yamaska pour obtenir les permis nécessaires.

Suite à la présentation, le conseil municipal a résolu, à la majorité, de mandater le service d'ingénierie de la Fédération Québécoise des Municipalités, la FQM, de déposer un appel d'offres incluant les dispositions nécessaires pour la démolition et la décontamination de l'immeuble de l'Hôtel Traversy.

Après la rencontre, les investisseurs ont confié au journal que si la Municipalité allait de l'avant avec la démolition, eux s'adresseraient aux tribunaux pour obtenir une injonction leur permettant de poursuivre la rénovation de l'immeuble.

Pour sa part, le maire de Pierreville, André Descôteaux, s'est dit déçu de l'accueil que les élus ont réservé aux promoteurs. « Par contre, je suis satisfait de la réaction du public présent dans la salle du conseil, qui a applaudi le projet présenté par les investisseurs », a-t-il commenté, au lendemain de la séance.

« Quand des investisseurs veulent investir chez nous, il faut toujours prendre le temps d'écouter », assure le maire. Il ajoute que non seulement les investisseurs ne demandent pas d'argent à la Municipalité mais de plus, en réalisant leur projet, ils permettent à Pierreville d'économiser 250 000 dollars pour la démolition en plus de payer des taxes à la Municipalité.

[Rédigé en collaboration avec François Beaudreau]

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES