L'annonceur

LA TRIBUNE LIBRE

Investissement pour sauver l'Hôtel Traversy

Malheureusement, le groupe des 4 en a décidé autrement ...

Hotel TraversyPHOTO D'ARCHIVES

Par Xavier Léger et Franco Lagiorgia, investisseurs de l'Hôtel Traversy [29/06/2022]

Comment recevoir des invités à la maison ? On prend leurs manteaux, on leur offre un verre de ce qu'ils veulent boire et on discute ou on se met à table autour d'un repas pour discuter. Normal non ? Pas à Pierreville !

Quatre conseillers municipaux ont décidé d'en faire autrement et de nous recevoir avec une brique, un fanal ET un avis de démolition. Où est le sens logique des choses de nous imputer toutes les précédentes actions du précédent propriétaire ? Qui sont-ils pour faire la pluie et le beau temps pour des investisseurs comme nous ? Au lieu de continuer les procédures et continuer de dépenser l'argent des contribuables, laissez-nous donc travailler !

Lors du dernier conseil de ville régulier du mois de juin, nous avons assisté à un triste spectacle du groupe des 4 conseillers dissidents de Pierreville. Nous avons cru qu'en expliquant qui nous sommes et notre vision pour revitaliser le village, que tout le monde serait compréhensif et nous laisserais la chance de travailler. Malheureusement, le groupe des 4 en a décidé autrement, ils votent pour aller en soumission pour la démolition. Ces quatre conseillers sont : Nathalie Traversy, Marie-Pier Guévin-Michaud, Josée Bussières, Jean Précourt.

Pour comble d'insulte, certains conseillers municipaux ajoutent à l'ordre du jour d'un conseil extraordinaire le 27 juin le point à l'ordre du jour pour mettre une date butoir pour ladite fermeture des soumissions afin de procéder à la démolition par la suite. Tout ça, sans impunité alors que je suis assis en face d'eux dans la salle. Cette fois-ci, seulement 3 conseillers sont présents, Nathalie Traversy, Marie-Pier Guévin-Michaud, Jean Précourt.

Pour qui travaillent-ils ? Pour les citoyens ou pour un seul citoyen du centre-ville ? Que leur doivent-ils ? J'aimerais leur rappeler des passages du code d'éthique de l'élu de Pierreville ;

4.1.5 Loyauté envers la Municipalité :

La loyauté demande de s'acquitter de ses fonctions dans le meilleur intérêt de la Municipalité, avec objectivité et indépendance d'esprit. Elle implique de faire abstraction de ses intérêts personnels et de les divulguer en toute transparence, conformément aux règles applicables. De plus, la loyauté implique de respecter les décisions prises par le conseil.

5.2.3 Conflits d'intérêts

5.2.3.1 Il est interdit à tout membre du conseil d'agir, de tenter d'agir ou d'omettre d'agir de façon à favoriser, dans l'exercice de ses fonctions, ses intérêts personnels ou, d'une manière abusive, ceux de toute autre personne.
5.2.3.2 Il est interdit à tout membre du conseil de se prévaloir de sa fonction pour influencer ou tenter d'influencer la décision d'une autre personne de façon à favoriser ses intérêts personnels ou, d'une manière abusive, ceux de toute autre personne.
5.2.3.3 Il est interdit à tout membre du conseil de contrevenir aux articles 304 et 361 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités (RLRQ, c. E-2.2), sous réserve des exceptions prévues aux articles 305 et 362 de cette loi.

Pendant que les dissidents se cachent derrière un jugement biaisé et périmé pour justifier leurs votes, encore une fois contre notre investissement, ils continuent à dépenser de l'argent public. Ce sont maintenant plus de 40 000 $ qui sont sortis des coffres de la ville. Nous avons presque terminé le nettoyage de la bâtisse, plus de 12 conteneurs de rebut ont été sortis du bâtiment. Nous y voyons ENFIN clair, le bâtiment est sain de structure et manque seulement d'amour et d'habillement !

Chers citoyens, nous avons reçu une vague d'amour et d'accueil de votre part et nous en somment reconnaissants. Nous vous lançons un cri du coeur pour venir défendre l'Hôtel Traversy lors de la prochaine séance du conseil municipal extraordinaire de Pierreville le mardi 5 juillet à 19h30.

Venez en grand nombre.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES