L'annonceur

LA TRIBUNE LIBRE

Où sont-ils ?

Et moi, comme curé de paroisse, je me sens comment là-dedans ?

Par Lionel Émard, prêtre [24/07/2017]

Ces temps-ci, j'entreprends ma douzième année comme curé de la paroisse Saint-Michel, englobant les municipalités Saint-Gérard-Majella, Saint-David et Yamaska. Lorsque je demande à une personne, aux cheveux gris, à l'occasion de funérailles ou de baptêmes, où elle demeure et qu'elle me répond, dans l'une des trois municipalités nommées, je me sens coupable et gêné ; c'est peut-être une illusion de ma part, parfois je perçois un malaise chez la personne qui me répond. Sans aucun doute, la personne interrogée ne sentirait pas ce malaise si je lui posais la même question en dehors d'une célébration religieuse, pour la simple raison que nous ne nous connaissons pas. Pour parler comme tout le monde : Voilà la vérité vraie !

La vérité vraie est simple. La cohorte des baby-boomers, celle qui dépasse la soixantaine et s'approche des 70 ans, nous ne savons pas où elle est ; elle n'est ni dans la rue, ni dans l'église ; les 30 ans et moins, surtout ceux proche de 20 ans et moins, nous les voyons dans la rue pour manifester en faveur de causes sociales ou écologiques ; ils ne peuvent pas être à la fois dans la rue et dans l'église ; les autres, les 30 ans et plus jusqu'à la soixantaine, où sont-ils ? Soyons honnêtes, à faire vivre les deux extrémités de la Société, l'éducation et la santé ; nous comprenons pourquoi ils n'ont pas le temps d'être dans l'église et dans la rue.

Et moi, comme curé de paroisse, je me sens comment là-dedans ? Ce que Jésus décrit ainsi : Nous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé ! Nous avons entonné des chants funèbres, et vous n'avez pas pleuré ! (Luc 7,32) Pour le baby-boomer, je ne comprends pas ; de fait, je comprends ; même si je prétends porter un trésor dans un vase d'argile, comme l'écrit l'apôtre Paul (2 Cor 4, 7), force est de constater qu'il n'est pas intéressé à ce trésor, pourquoi ? Ce pourquoi explique mon sentiment de culpabilité de ne pas pouvoir répondre à cette question, même après douze ans avec eux : Où sont-ils ?

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

BOTTIN AFFAIRES

PASSE-TEMPS