L'annonceur

RÉGIONAL

Opposition au projet de construction d'une usine d'urée à Bécancour

Le projet va à l'encontre des engagements climatiques du Québec, selon Alternatives Bécancour.

Par François Beaudreau [15/04/2019]

Une nouvelle coalition citoyenne en Mauricie et au Centre-du-Québec s'oppose au projet de construction d'une usine d'urée et de méthanol dans le parc industriel et portuaire de Bécancour.

La coalition Alternatives Bécancour considère que le projet des promoteurs ProjetBécancour.ag va à l'encontre des engagements climatiques du Québec.

« Nous nous opposons à la réalisation de ProjetBécancour.ag, pas à l'investissement ni à la création d'emplois qu'apportent de grands projets », soutient François Poisson, citoyen de Bécancour et porte-parole d'Alternatives Bécancour. « Nous refusons que l'on prenne l'avenir en otage avec des choix d'un autre siècle, alors qu'il en existe de meilleurs pour le Parc industriel et portuaire de Bécancour de même que pour l'ensemble du Québec. »

« Si elle était construite, cette usine d'urée et de méthanol générerait plus de 630 000 tonnes de gaz à effet de serre (GES) par année, notamment par l'utilisation de gaz naturel dans ses procédés, soit l'équivalent de 180 000 automobiles supplémentaires », note le porte-parole.

La coalition Alternatives Bécancour regroupe une dizaine d'associations environnementales, parmi lesquelles on retrouve La Planète s'invite au parlement – Mauricie-Centre-du-Québec ainsi que Mobilisation Climat Trois-Rivières.

Au cours des prochaines semaines, Alternatives Bécancour entend proposer des alternatives de développement cohérentes avec la lutte aux changements climatiques et la protection de l'environnement.

ProjetBécancour.ag prévoit un investissement de 1,3 milliard de dollars et la création de 200 emplois directs.

L'usine projetée par les promoteurs permettrait de produire localement de l'urée, un engrais utilisé pour la culture céréalière. Le projet intègre également une usine de production de méthanol. Les promoteurs estiment que l'intégration des deux technologies permettra de récupérer environ 55 % des émissions de gaz carbonique de l'usine de méthanol pour produire de l'urée. Selon l'échéancier, la construction de l'usine débuterait en 2020 et la mise en service est prévue en 2022.

ProjetBécancour.ag est une société en commandite qui regroupe à parts égales Entreprise IFFCO Canada Ltée ainsi que Développement Nauticol Québec Ltée. Notons que IFFCO Canada Ltée est formée principalement de La Coop fédérée et d'Investissement Québec, avec un soutien minoritaire de la société Indian Farmers Fertiliser Cooperative Limited.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES