L'annonceur

RÉGIONAL

Projet domiciliaire sur la table à dessin à Saint-François-du-Lac

Un nouveau quartier qui serait accessible par la rue du Centre communautaire.

Par François Beaudreau [21/06/2019]

Un promoteur de Saint-François-du-Lac veut aller de l'avant avec un projet domiciliaire comprenant une trentaine de terrains pour la construction résidentielle.

Carl Courchesne, de l'entreprise familiale Les Pétroles A.A. Courchesne Inc., a déposé une offre d'achat conditionnelle pour un vaste terrain jouxtant la rue du Centre communautaire à Saint-François-du-Lac. Le montant de cette transaction de nature privée n'a pas été dévoilé.

Le plan du promoteur prévoit le développement d'un tout nouveau quartier avec des espaces pour des maisons unifamiliales, jumelées ainsi que des immeubles à logements.

Le coût de l'aménagement des nouvelles rues dans ce quartier serait à la charge du promoteur. Le futur développement domiciliaire serait relié à la rue du Centre communautaire par deux accès.

« J'ai déjà reçu des demandes. Il y a des personnes prêtes à acquérir des terrains et construire leur maison », assure Carl Courchesne.

Ce nouveau quartier serait situé à proximité de l'école primaire Vincent-Lemire, du centre communautaire et du terrain des loisirs. La rangée de pins matures existants qui poussent en bordure de la rue, serait épargnée entre les accès prévus vers le futur développement domiciliaire.

« Un emplacement idéal pour de jeunes familles », affirme Pascal Théroux, maire de Saint-François-du-Lac. Il rappelle qu'il y a de nombreuses personnes qui viennent travailler dans les usines mais qui demeurent à l'extérieur. « Ce serait intéressant s'ils viennent s'établir dans la municipalité. »

La municipalité entreprend des démarches pour modifier le zonage de ce terrain, actuellement utilisé à des fins agricoles, afin de le rendre conforme pour des fins résidentielles. Si cette condition est remplie, l'entrepreneur ira de l'avant avec le projet.

M. Théroux ajoute que la municipalité examinera la possibilité d'établir un programme d'intéressement pour les nouveaux arrivants, avec un congé de taxes foncières pour une durée limitée à quelques années.

Le maire souligne que le conseil municipal est favorable au projet domiciliaire. La municipalité complète une étude pour évaluer la capacité des étangs aérés qui accueillent les eaux usées, afin de s'assurer qu'ils puissent suffire à l'ajout de résidences.

ÉDITIONS EN FORMAT PDF

CHRONIQUE LIVRES

BOTTIN AFFAIRES